e-torpedo le webzine sans barbeles



Affres du populisme

Catégorie société
Il y a (2) contribution(s).

(JPEG)

Non seulement il veut nous « vendre » aux américains, le Sinistre play-boy de l’intérieur, mais il veut aussi imiter les cow-boys sur la frontière mexicaine ; pour ce faire, il nous gratifie d’un cinéma , tout à fait hollywoodien, dont, seuls, les corniauds de la science infuse qui reniflent les appâts de la "chasse fasciste", peuvent ignorer les grosses ficelles...

Quelques mois avant 2007 : année du grand cirque électoral, il nous sort de son stetson néoconservateur, « l’ Immigration contrôlée ». Tu parles, gros benêt de Ci-devant !

Traduisons : les bons élèves seront autorisés à venir montrer patte blanche pour se faire tamponner, les autres seront vivement invités à rester chez eux comme d’habitude ; qu’ils crèvent de faim, c’est le prix de leur indépendance, on a assez de nos pauvres chez nous : nous diront nos tauliers du « bon droit » !

Tant qu’à faire, les pays riches doivent piller non seulement les matières premières des pays pauvres, mais aussi leur matière grise. Cela va arranger le profond déséquilibre dans les relations Nord-Sud, c’est sûr ! Mais tout le monde est au parfum, les émigrés font le plus souvent les boulots que les français ne veulent pas faire, pour des salaires de misère ; quant à nos propres diplômés, ils n’ont souvent que le choix d’aller chercher du boulot à l’étranger où on leur donne de bien meilleures chances :

voilà pourquoi des émigrés « premier choix » pourront venir remplacer nos émigrants, vu que nos décideurs sont, eux-même, sous-qualifiés !

Ce sont toujours les mêmes recettes que sort la droite la plus bête du monde, pour toucher son électorat ; quoique je constate beaucoup de vague à l’âme aussi de ce côté-là... Il faut dire que le spectacle est tellement affligeant ces derniers temps, dans l’aquarium du pouvoir, qu’il y a de quoi y noyer des convictions par défaut ...

-  Cela ne suffit plus le tout sécuritaire, la recherche du bouc émissaire, les jeux sur la petitesse d’esprit, pour masquer ses propres incapacités ! Que peut-on attendre d’une telle sotie ?

Mettez le « Sinistre » actuel de l’intérieur au sommet de l’état et peu de temps après, vous aurez une révolution sur les bras, c’est une quasi-certitude !

Parce que là, les carottes sont cuites pour la poursuite d’une politique antisociale : la longanimité est à son étiage, et la poudrière est prête à sauter... S’il y en a qui ont un peu l’amour de leur pays, comment ils le « chantent », ils peuvent toujours s’inspirer des mesures qu’ils prennent pour les émigrés : rester chez eux !

Le plus grave est que pendant ce temps, le totalitarisme montre le bout de son cul, par tous les angles possibles, pardonnez ma hardiesse de langage !

Après les lois d’exception au sujet des banlieues, le flicage d’Internet, complètement inepte : (L.E.N. DADVSI, etc.) les attaques contre la libre expression se multiplient, la censure économique n’étant plus assez efficace.

J’en veux pour exemple, ces poursuites judiciaires contre des personnes, soi-disant coupables d’actes ou de propos dérangeants contre des représentants de l’Etat (outrages, insultes, diffamation)...

C’est ainsi de lycéens anti-CPE, au président de la Maison des Ecrivains à Paris en passant par le président de la Ligue Protectrice des Oiseaux à La Rochelle, etc. L’inventaire n’est pas exhaustif bien entendu ! Le gouvernement français de l’heure s’imagine peut-être régler ses problèmes comme le roi du Népal ! ...

C’est à ses mesures d’intimidation, palinodies et autres tours de passe-passe, que l’on peut juger de l’extrême confusion du gouvernement actuel en France ; tandis que sur ce pourrissement général qu’ils contribuent, eux-même, à développer, certains intrigants, notoirement préférés des médias (à la solde du libéralisme économique), veulent apparaître comme les « sauveurs du peuple » et influer sur l’appareil d’état au détriment des intérêts nationaux, en prétextant le droit : toujours lui, le coupe-faim ! Ah ! il a bon dos, celui-là ; alors que toutes ces camarillas au pouvoir nous font vivre dans le non-droit en permanence ; car je le dis et le répéterai jusqu’à plus soif,

les droits fondamentaux d’une multitude de citoyens sont bafoués pour faire plaisir à ceux qui dirigent le monde ipso facto et emploient nos politiciens comme des marionnettes ; c’est ça, le plus grave irrespect de la loi !

Enfin pour finir, j’ajouterai cette tranche : on se gratte toujours où cela démange !

Certains esprits cultivés l’admettent difficilement, mais les gens médiocres se vengent comme ils peuvent de leurs propres insuffisances et souvent ils y excellent à la première occasion !

Dès lors qu’on leur attribue un peu de pouvoir, ils l’exercent avec célérité, délectation, quand ce n’est pas avec sadisme. Les tracasseries faites à messieurs Jean Michel Maulpoix et Brice Petit, hommes de lettres, sont à cet égard, emblématiques. A travers eux, c’est tous les intellectuels et artistes qui sont visés, et je peux vous dire par expérience, qu’il n’y a pas que dans les postes de police que les mentalités sont ainsi tournées... Je parlerai même, puisque c’est un mot à la mode en ce moment, de discriminations pratiquées par les utilitaristes de tout bord, voire de racisme anti-intellectuel, à l’encontre d’esprits indépendants, capables d’un peu de grandeur !

Jouer avec ces faiblesses humaines est dangereux pour la démocratie. Dans les pays où ils ne sont pas strictement tenus en laisse par les institutions, encadrés par la loi, certains de ces minables, simples exécutants ou cheffaillons, détenteurs d’un peu de pouvoir, ne serait-ce que porter un flingue par exemple, oublient la morale la plus élémentaire jusqu’à devenir tortionnaires (pensez aux conflits dans l’ex-Yougoslavie par exemple : ce n’est pas si loin dans le temps et de nos portes).

Il y a pourtant des politiques qui sont peu regardants sur les moyens pour accéder au pouvoir, ils jouent avec l’ambivalence de ces médiocres, attisant les divisions, et ainsi ils se déshonorent, eux et leurs causes. Le vrai visage du populisme apparaît en contre-jour, dans la campagne politique qui commence ; d’ici qu’on nage en plein dedans, il n’y a pas loin !

Une autre erreur, façon 2002, et c’est bon, on fera une brasse coulée dans le purin !

Les amateurs de paroles chics et chocs pourront alors nous reparler de « joie dans le travail » ou « de grand bond en avant » !

Le côté sombre de l’âme humaine est toujours prêt à s’ouvrir et nous savons qu’il est d’une profondeur effroyable... Quand j’entends parler certains de nos concitoyens, je me dis que le bain de crasse n’a pas suffi une fois. Ces gens, apeurés, laissés pour compte, frustes et frustrés, n’ont aucun idéal ; ils sont prêts à vendre leur âme au diable pour se venger, par ignorance et ou par bêtise ; et ; il ne s’agit de leur laisser plus de place qu’ils n’ont d’importance, au premier tour des élections. Aussi, et c’est ma dernière pique, la Gauche a intérêt à ne pas se tromper dans le choix du candidat de rassemblement au second tour ; il lui sera bien vu, compté, et bien senti, d’offrir de vraies alternatives au désastre social que nous subissons actuellement.



Publié le 16 mai 2006  par Jean Jacques Rey


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin