Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Si les chiens pouvaient faire des chats

21 octobre 2009

par Jean-Laurent Poli

Dans un pays où le parangon de l’écrivain à la mode, Michel Houellebecq est un apologue du tourisme sexuel (voir Plateforme), on fait à Frédéric Miterrand un bien mauvais procès.



Marc-Edouard Nabe qui a écrit un livre magnifique(le vingt sixième) sur son jumeau sombre(mais réellement maudit lui) déplore que l’auteur Houellebecq ait choisi de se fondre dans la médiocrité de l’époque , qu’il ait su gagner le coeur des médias analphabètes en se contentant de réfleter le sordide contemporain. C’est donc bien plutôt de l’époque et de sa médiocrité que Frédéric Mitterrand est victime, lui qui écrit plutôt bien même s’il ment mal.Sa descente aux enfers l’amène au moins en enfer, là où Houellebecq paraît être au paradis.

les héritiers

Autre étonnement français : l’héritage (au sens de Bourdieu) à propos de l’affaire Jean Sarkozy. Là encore certains semblent mal réveillés. Un chercheur a publié il ya déjà 5ans un livre édifiant sur le règne des "fils de..." dans la société française. Que la France soit devenue une " monarchie élective" semble avoir échappé à tout le monde. Déjà dans la chanson, le cinéma, le monde des affaires , tout semble aux mains des fils de ...Au point qu’on a le sentiment d’un déjà vu quand on voit défiler sur les écrans de télé les nouveaux venus ...Un sentiment de déjà -vu et pour cause, tous ou presque sont les progénitures talentueuses de nos stars passées.

Spectateurs hébétés nous assistons passif au spectacle de leur adoubement perpétuel, de leurs dynasties sans fin.

Que les politiques en période de crise n’adoptent pas l’attitude de ce qui se passe déjà dans le monde de l’édition, du cinéma, de l’économie,qu’enfin, les chiens ne fassent plus des chats et la société retrouvera le chemin d’un peu plus d’égalité.

jl Poli

Jean-Laurent Poli