Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
La deuxième chute d’Albert Camus sur France 2 par Jean-laurent Poli

7 janvier 2010

par Jean-Laurent Poli

Quand la télé débilite sur les grands auteurs .



(JPEG) Les choix du service public sont de plus en plus indéfinissables. Dans la même semaine les chaînes publiques ont fait dans le culturel (au sens propre).

D’abord avec douze hommes en colère (critiqué dans ce blog et dont je reproduis ci-dessous le texte intégral)

Dans la même veine et la même semaine, France 2 diffusait le Camus de Laurent Jaoui. Une télé biographie dont on se demande à quoi elle sert.

Dans ce "sommet" l’image de notre grand écrivain se limite à :

(l’ordre des précocupations est respecté)
1) le pauvre Albert a une femme zinzin
2) c’est un cavaleur
3)il fume tout le temps même tubard
4)sa mère est une grosse pied-noir inculte qui aujourd’hui n’arriverait pas à remplir ses chèques emploi-service d’aide ménagère.
5) Petit , il était pauvre
6)la femme de Michel Gallimard et son mari éditeur-homme pusillanime- vivent comme des moules.
7)il était copain avec Sartre (joué par un des DESCHIENS) mais ils se sont fâchés car il a tenté de désespérer Billancourt.
8)Les femmes qui l’entourent pèsent sur son œuvre comme sur ses nerfs.

C’est immense.

Les acteurs sont bons mais ils l’auraient été aussi dans "Plus belle que moi tu meurs , la vie ". Aucun journaliste spécialisé dans les médias audiovisuels (cette nouvelle engeance qui sévit dans Pifpaf, l’émission qui tape dans le paf mais collusionne plein pot avec les patrons de chaîne qui font, défont et refont les animateurs)ne fera la moindre critique.Impertinents mais pas téméraires...

Merci le service public. S’il n’existait pas on aurait que des jeux à la télé.

Pour son anniversaire , Albert est servi.

Jean-Laurent Poli